• LRDJ #2 Fullmetal Alchemist

    Bonjour à tous, aujourd'hui on va parler d'un manga plutôt connu, qui mélange Steampunk, arme à feu et alchimie, le tout dans un univers aussi D4rk que la fornicophilie, et dont je prends grand plaisir à vous en parler .

    LRDJ #2 Fullmetal Alchemist

    F.A est un manga de 27 de Hiromu Arakawa tomes paru pour la première fois en 2001. Loin d'être le soldat inconnu, ce manga est un pilier de la première décenie du 21eme siecle. L'histoire est celle de Edward et Alphonse Elric, deux frères (bravo Sherlock), dans leur quête de la Pierre philosophale. Sauf que leur pays est ce qui ressemble plus ou moins à une dictature, et, bien qu'à la botte de l'armée, ça va vite être le zbeul pour nos héros ( homonculus, génocides, et tout le tatouin )

    LRDJ #2 Fullmetal Alchemist 

    blonde qui montre ses seins : check

    La première chose intéressante du manga c'est sont approche cool de l'alchimie. Dans la culture populaire, l'alchimie c'était faire des potions et/ou faire de transmutations de métaux. Sauf que là, ce n'est pas limité aux métaux, c'est carrément du changement d'environnement, d'armes ou même de corps, ce qui donne un grande fraicheur au combats.

    LRDJ #2 Fullmetal Alchemist

    Le tout est vraiment bien dosé pour ne pas s'épuiser au bout de 7/8 tomes. Mais le manga ne se limites pas qu'à de la baston no brain. Les enjeux sont bien présentés et le côté "enquête" est  bien mis en scène par un excellent crescendo narratif. Au début le truc est calme et s'enchaîne sans vraiment de fil rouge. Cependant, au fur et à mesure de l'évolution de l’œuvre, l'univers devient vraiment plus sombre et arrive à enchaîner les twists sans pour autant être lassant. Le manga est un aussi un véritable univers à lui tout seul. Là ou d'autres se limiterais à un pays central, Fullmetal Alchmemist fait entrer des protagonistes comme May Chang, qui à une culture ( au delà des yeux bridés, hein ) et des pratiques bien différentes d'Amnestris ( le pays des protagonistes), ou même Xerxes, qui va constituer un élément majeur de l'intrigue. Pour conclure, j'ajouterais que malgré un monde de "Dark Fantasy", F.A arrive a rester réaliste et troublant à travers son histoire et ses protagonistes

    Voili voilou, je crois que j'ai fait le tour. J'espère que je vous ai envie donné envie de lire le manga, qui est très bien dans ce qu'il fait. Et surtout, n'oubliez pas, laisse poce blo

    LRDJ #2 Fullmetal Alchemist

    merci qui d'avoir détruit ton image de Hatsune Miku ?

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Mars 2017 à 18:33

    Cette fois, les seins ne sont pas en miniature, déçu.

      • Vendredi 24 Mars 2017 à 21:26

        C'est de satisfaire tout le monde ... Promis la prochaine fois je fais un effort

    2
    Jeudi 23 Mars 2017 à 18:54

    Je crois que je préfère cette image là d'Hatsune Miku

      • Vendredi 24 Mars 2017 à 21:28

        D'un côté cette image fais peur ... Mais de l'autre côté elle me fascine, peut être ai je ouvert la porte d'un cross over monstreux ...

    3
    Samedi 8 Avril 2017 à 00:28

    FMA, mon premier manga ! Avant même Naruto... Oulàlà, ça remonte à loin ^^. Mais il reste le meilleur des premiers.

    Et +1 pour Armstrong en Miku ! J'adhère.

    Tu as vu quelle série : l'originale ou Brotherhood ? Ou la série papier ? Les films ? (j'ai tout vu... absolument tout... XD)

      • Samedi 8 Avril 2017 à 18:10

        Rien ne vaux la version papier, même si le premier générique de Brotherhood est génial ! je me souviens que, plus jeune, malgré les interdictions de mon frère, j'avais quand même regardé un épisode. A cause de ça j'ai été traumatisé par Glutonny. C'est surement pour ça que j'ai pas maté l'anim ^^'

      • Samedi 8 Avril 2017 à 18:16

        Le premier animé démarre comme la série papier mais termine différemment, il est traumatisant... A voir absolument ! (et y'a deux films qui forment une suite, dont "Conqueror of Shamballa" que j'ai en dvd à la maison ^^) Brotherhood part en peu en steak au début pour finir comme le manga, il est bien aussi, même si la première série, c'est mon enfance (traumatisée, certes, mais mon enfance quand même). Les openings de ces séries sont géniaux...

        Mais c'est vrai que la version papier est indétrônable !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :